Aller au contenu principal
Fiche mise à jour le jeu 27/02/2020 - 15:12

Une cotutelle de thèse vise à instaurer et à développer une coopération scientifique entre des équipes de recherche française et étrangère. Elle a aussi pour vocation de favoriser la mobilité des doctorants entre la France et l’étranger. À l’issue de la co-tutelle, le doctorant se verra obtenir un double diplôme délivré par les 2 établissements partenaires de la cotutelle.

Chaque cotutelle internationale de thèse se déroule dans le cadre d’une convention liant Aix-Marseille Université et un établissement étranger. Les modalités d’encadrement de la cotutelle internationale de thèse sont définies par l’arrêté doctoral du 25 mai 2016 et la charte du doctorat du 23 janvier 2018.

La convention, spécifique à chaque co-tutelle, en précise toutes les modalités de fonctionnement : la langue de rédaction de la thèse (français de préférence), le calendrier et lieux des inscriptions en doctorat, la répartition des frais d’inscription entre les établissements concernés ainsi que le lieu de la soutenance. La convention doit être rédigée dans le respect de la Procédure fixée au sein d’AMU PR-DRI-102.

  • Quel est le process administratif de mise en place d’une cotutelle ?

    • Le candidat doit tout d’abord effectuer une demande auprès de son Directeur de thèse et obtenir l’accord du Directeur de son laboratoire et de son Ecole Doctorale.
    • Le Directeur de thèse appuyé par la Direction des Relations Internationales négocie avec l’établissement partenaire les principes et modalités du déroulement de la thèse en cotutelle pour rédaction de la convention.
    • La Direction des relations internationales instruit la convention et transmet le dossier à la DRV pour avis de la commission de la recherche.
    • La Direction des Relations Internationales collecte les signatures de tous les partenaires.
       
  • Calendrier

    Les demandes sont traitées au fil de l’eau mais la convention doit être mise en place et finalisée au cours de la 1ère année d’inscription en thèse (dans l’un ou l’autre des établissements).